Quels résultats ?

Très souvent comparée à la publicité télévisuelle, la publicité numérique ou digitale séduit grâce à ses qualités esthétiques, et bénéficie d’un excellent accueil dans son espace. Plus esthétique et moins intrusive, la communication numérique captive le regard.

Les attributs qui sont souvent attribués à ce support profitent au contenu diffusé : le mouvement et la dimension divertissante du format digital sont fortement appréciés. Du point de vue des cibles, le format vidéo ou animé est jugée moderne à 89% et surtout originale à 79%. La mise en avant du produit ou service s’en trouve donc renforcée.

91-pensent-que-ca-attire-le-regard

Une étude utilisant la méthode d’analyse «eye-tracking», qui enregistre le déplacement et également l’intensité du regard, a permis de faire le constat qu’un écran digital est 4,5 fois plus regardé que sa part d’espace dans l’environnement. Ne passez plus inaperçu !

L’eye tracking ne ment pas : les mouvements du regard sont inconscients et reflètent précisément les processus cognitifs engagés dans un contexte réel d’utilisation. Cette méthode renseigne avec pertinence sur l’attractivité d’un objet et sa capacité à attirer le regard.

45-fois-fois-plus-regarde

Suite à la mise en place du baromètre baptisé Digiscoreles analyses liées à ce baromètre ont permis d’établir que le score de reconnaissance d’une campagne numérique s’élève à 30% et que le taux d’agrément grimpe à 65% en moyenne

** Ces analyses se basent sur un échantillon représentatif en âge, sexe et CSP depuis 2011. Cette étude valide régulièrement l’impact des campagnes digitales sur les notions de : mémorisation, agrément et conversion. Il y a eu plus de 106 campagnes testées au cours de ce baromètre Digiscore.

30-de-memorisation-en-plus

Source : Etude Iligo 2013